Vos contributions !

Dans la rue de Laxou il n’y a que les auto-écoles qui respectent la vitesse de 30KM/H, cette route est de ce fait très dangereuse.
D’autre part je passe plusieurs fois par jour au niveau du croisement de la rue de Laxou avec l’avenue du général Leclerc et chaque jour plusieurs voitures passent en toute impunité au feu orange ET au feu rouge préférant accélérer que s’arrêter.
Les trottoirs sont dans un état déplorable; monter la rue avec une poussette reste un exercice compliqué (et même si ce n’est pas le sujet l’incivilité des personnes qui ne trouvent pas utile de déneiger devant chez eux rend le trottoir impraticable et dangereux).
Le trottoir du domaine de l’Asnée est trop étroit.
L’idée d’un sens unique de la rue de Laxou me semble bonne avec réfection de la voie et des trottoirs, et la création d’une piste cyclable.
Mme ZENIDIU//14/04/2021

Pourquoi ne pas prévoir la rue de Laxou simultanément dans la 1ère tranche de travaux et en profiter pour modifier la circulation (sens unique ou chicanes).
Nous, les riverains, allons devoir attendre 2024 pour espérer traverser en sécurité et d’ici là, supporter trafic infernal aux heures de pointe et vitesses excessives en permanence.
Et je ne parle pas du bruit et des trottoirs qui vont rester dans un état lamentable (jamais refaits depuis la création du quartier dans les années 60). Mme PALLISER // 08/04/2021

Projet dans le cadre d’une démocratie participative :
Notre projet s’inscrit dans le plan vélo de la Métropole assurant ainsi une continuité avec les pistes cyclables existantes, rendant à la rue de Laxou son rôle premier de voie à circulation apaisée.
• Tout d’abord, une expérimentation peu coûteuse et facile peut dès 2021 être mise en place grâce à un marquage jaune : piétons et vélos (piste cyclable à double sens) dans la partie côté parc de l’Asnée, circulation des voitures sens unique montant limitée à 30km.
• Dans un deuxième temps, on peut créer un grand trottoir pour piétons et cyclistes, recouvert éventuellement d’un enrobé poreux qui laisse filtrer l’eau dans le sol. Ce trottoir serait un peu plus haut que la chaussée réservée aux véhicules sécurisant ainsi les usagers.
De plus, cette rue peut renforcer la trame verte en facilitant le passage des animaux (écureuils, oiseaux… ) entre le parc de l’Asnée et la végétation des jardins, quelques plantations d’arbres suffisent. C’est aussi l’occasion de désimperméabiliser les sols de manière ciblée, d’associer les riverains à la gestion des espaces verts (strate basse herbacée/arbustive) et de sensibiliser les enfants à la protection de la biodiversité (essences variées plantées en pleine terre, information sur les espèces présentes… ).
Mais aussi, une réflexion sur la temporalité et les niveaux de l’éclairage urbain ( en lien avec l’arrêté de 2018 pour la réduction des nuisances lumineuses, et pour la réduction des consommations d’énergie) doit permettre le déplacement et la sécurité des différents usagers (véhicules, piétons, cyclistes) en fin de journée tout en limitant l’impact de l’éclairage sur le parc et son écosystème.
Remarques:
Dans ce projet, l’accès au parc de l’Asnée est facilité pour les piétons et cyclistes par la porte située dans le virage (arrêt bus n°16) . La sortie des véhicules se fait dans trois directions rue de Laxou, bld Hardeval, route de Villers.
Les aménagements ainsi créés sur les divers tronçons ( coussins, stops, feux, îlots sécurisés pour écoles, collège et lycée, sens unique) permettront de limiter la circulation, la vitesse, le bruit et la pollution autour de cette route reliant les villages. M. et Mme VILLA // 08/04/2021

Circulation à 30km/h : rues Marx, Mourot et Auerbach et avenue du Château. Poses de poteaux pour empêcher le stationnement : angles rue Mourot et Marx, niveau passages piétons
Mme MAUREL 26 rue R. Marx // 07/04/2021

Nous souhaitons nous associer à la réflexion menée sur l’aménagement des espaces publics de notre quartier.
Nous souhaiterions la réfection de la rue (route et trottoirs).
Nous aimerions aussi que le problème de la vitesse excessive des automobilistes dans notre rue soit pris en compte :
– rue à sens unique ?
– places de parking des 2 côtés de la rue , peut-être nécessaires avec la construction d’immeubles qui vont probablement amener plus de véhicules en stationnement (nouvelles résidences bd Hardeval à Laxou) ?
– prise en compte des cyclistes rue de Laxou et protection de ces cyclistes
Cordialement,
M et Mme GABRIEL 34 rue de Laxou // 06/04/2021

Le problème majeur du quartier du Château : l’impact de la voiture sur la vie quotidienne.
accidents à répétition. Nous habitons rue de Laxou depuis 1976. Du 1er mai 1982 à 5 heures du matin où une Mercedes s’est encastrée dans notre entrée, jusqu’à vendredi 26 mars 2021 où une fourgonnette a utilisé notre entrée de garage pour faire 1/2 tour et a heurté notre portail sans laisser d’adresse, nous avons été victimes de plusieurs accidents – dont une voiture envoyée à la casse (conducteur adverse sans assurance). Bien sûr, quand ils peuvent repartir les conducteurs ne laissent pas leur carte de visite. Je ne mentionne pas les accidents dont ont été victimes les autres riverains de la rue. Beaucoup de personnes âgées sont parties ou sont décédées sans avoir vu leurs demandes satisfaites. De nouvelles familles avec des enfants se sont installées. D’où un risque accru : des enfants vont à l’école ou au collège à pied (oui, cela existe encore).
excès de vitesse : aux heures de pointe pratiquement aucune automobile ne respecte la limitation à 30 km par heure. Les contrôles de police ne se font pas à ces heures et sont tellement visibles (voiture siglée « Police », équipage d’au moins 3 policiers regroupés etc.) que les conducteurs lèvent le pied à temps pour ne pas se faire prendre.
occupation des trottoirs par les voitures en stationnement dans tout le quartier.
cyclistes mis en danger par les automobilistes qui ne ralentissent ni ne s’écartent suffisamment en les dépassant.
difficulté à sortir des garages en raison du manque de visibilité (route sinueuse, voitures garées trop près des bateaux).
revêtement de la chaussée antidérapant bruyant (impossible d’ouvrir les fenêtres en été ou même de rester longtemps au jardin).
passages de poids lourds de plus en plus nombreux, au gabarit incompatible avec la largeur des voies.
Autres problèmes :
fuites d’eau à répétition,
égouts malodorants depuis l’été 2019,
affaissement des trottoirs et des caniveaux à certains endroits (j’ai signalé un affaissement devant chez moi depuis maintenant 3 ans, rien ne s’est passé).
irrégularité du dévers des trottoirs qui les rend dangereux en cas de neige ou de verglas.
Tous ces problèmes ont été dénoncés depuis longtemps (auprès de trois maires successifs) sans qu’aucune mesure n’ait été prise. Cette fois-ci sera-t-elle la bonne ?
Propositions :
remettre les trottoirs à niveau tout au long de la rue, les protéger par une bordure suffisamment élevée pour y dissuader le stationnement,
aménager des aires de stationnement surélevées, hors des virages et suffisamment éloignées des entrées de garage pour ne pas gêner la visibilité,
aménager une piste cyclable dans la rue de Laxou en continuité avec celle du boulevard de Hardeval,
poser des ralentisseurs à l’entrée des deux principaux virages analogues à ceux de l’avenue André Malraux,
remettre en place l’ancienne interdiction aux poids lourds,
déclarer tout le quartier « zone 30 »,
poser un radar fixe pour contrôler la vitesse en aval du croisement avec la rue du Château, là où les automobilistes accélèrent.
Recommandation :
Il serait assez bien venu de prévoir une coordination des aménagements sur la totalité des voies qui vont du Jardin botanique jusqu’au rond point de Maréville dans le cadre de l’agglomération. Ces voies sont pentues à certains endroits, sinueuses et très fréquentées par des piétons en raison de la présence de nombreuses installations publiques : jardins et parcs, université, lycée, CNRS, résidences pour personnes âgées, école maternelle, domaine de l’Asnée, RTE, collège, Centre psychothérapique. Cela mérite une concertation entre les communes concernées. Mais l’essentiel de la responsabilité incombe à Villers lès Nancy puisque la plus grande partie du parcours se situe sur cette commune.
Nous aimerions avoir un retour formel et explicite sur nos propositions et avoir connaissance des arguments sous tendant les choix de la municipalité. Mme CLERC // 02/04/2021

Bonjour Pour l’avenue du Château, rue Martial Mourot, Chepfer…. Je pense qu’il faut revoir la place des différents flux : piétons, voiture cycliste. Il est aujourd’hui impossible pour une personne handicapé d’arpenter ces rues et donc les trottoirs sans se heurter à beaucoup de véhicule garée dessus. Ne faut il pas envisager des rues à sans unique afin de créer un couloir de stationnement, un couloir pour la circulation des voitures, un couloir pour les cyclistes et un trottoir pour les piétons. Si de nombreux réseaux sont enterrés, ne faut il pas revoir le revêtement du sol sur une hypothétique bande de stationnement de véhicule par des alvéoles et de la terre + pelouse à la place d’un enrobé? Afin de réduire l’imperméabilité des sols et cela permettrait également de réduire la chaleur l’été qui est restituée par l’enrobé la nuit. Idem avenue du Général Leclerc une grande avenue, de grand trottoir, mais aucune piste cyclable…. prévoir aussi des moloks enterrés cela serait intéressant. Meilleures salutations Boulanger Laurence// 29/03/2021